samedi 23 mai 2020

bulletin 1



La lettre de Cap à Gauche 19        REPUBLIQUE- DEMOCRATIE        N° 1              Mai 2020
                                                                          
CAP À GAUCHE 19
Comprendre - Analyser – Proposer
EDITORIAL :
REPUBLIQUE ET DEMOCRATIE

Le régime très personnel de De Gaulle,  l'article 16 des Pleins pouvoirs,  la monarchie  élective  de Giscard, l'usage  du 49-3 , la promulgation  du quinquennat  qui assujettit  complètement                      l' Assemblée Nationale  à  l'élection présidentielle  en affaiblissant le parlementarisme  , le conservatisme  du Sénat : ce sont là  autant de  stratégies qu'a déployées la cinquième  république , jusqu'à  faire  du Président un chef de clan que sert aveuglément  son groupe  parlementaire. 
Ainsi  la République  est-elle défaillante dans  ses fondamentaux  historiques et  philosophiques. Cette loi du clan, tout le clan, rien que lui, conduit à une élimination   des corps intermédiaires (associations  syndicats, partis politiques...) efficacement  représentatifs  du peuple dans sa diversité et de la sociologie  du monde  du travail. 
Les Gilets jaunes  n'ont-ils pas  été  le résultat de  cette prise directe entre le  clan du pouvoir et  la  nation ? Sans doute  auraient-ils  été mieux   inspirés  de  militer à  fond  dans les organismes de  représentation  et de pouvoir traditionnels, tout en les adaptant à  l'âpreté du  combat. Voilà  bien pourquoi cette longue  lutte populaire  aura accouché d'une souris. 
La République  est bien  vivante, mais  elle est dénaturée.  Le ministère de l'Intérieur   est désormais  le premier ministère. C'est encore plus vrai  dans la  crise  sanitaire  du Covid, qui renforce les prérogatives de la Place Beauvau,  celles-ci aliénant dangereusement  certaines de nos libertés. 
Oui, la République est garante du fait que les droits du citoyen, tous les droits, et la délégation de pouvoir, essentielle à la démocratie, ne soient pas  spoliés. 
Oui, la République  garantit que le Parlement exerce ses prérogatives,  toutes ses prérogatives,  et contrôle  le Président  et ses collaborateurs, non élus,  du gouvernement. 
Oui, la République garantit, à travers la laïcité, qu'un espace citoyen public  libre de toute obédience religieuse ou philosophique,  de tout sectarisme,  reste ouvert et disponible pour  le débat, à tout moment. Cet espace, cette  agora, est au cœur  vivant de la démocratie. Le Parlement  et le Sénat y puisent leurs forces vives. A fortiori quand le Sénat  de la VIème  République  regroupera au niveau  national  les représentants des  corps intermédiaires. 
Daniel SOULARUE

EN PROJET :
-Les 3 films programmés avant la crise sanitaire seront diffusés à TULLE-UZERCHE et MEYMAC à partir de septembre.
-Début  octobre nous prendrons une initiative pour célébrer les 75 ans de la Sécurité Sociale.
- Une lettre a été envoyée à 15 associations pour se coordonner dans un partenariat actif sur des projets d’actualités (libertés, Sécurité Sociale etc)

Un fascicule de l’association sortira vers la mi-septembre et portera sur la  6ème République avec           4 thèmes : Contrat social, Démocratie, Laïcité et Services publics. Sur le sujet aussi nous solliciterons l’avis d’experts, d’autres associations ; un débat et un film sont prévus.
http://www.gds-ds.org/cache/5/2/3cc958.jpg                        UNE CONSTITUANTE  pour changer de REPUBLIQUE              
Le 4 Octobre 2020, la 5ème République aura 62 ans. Elle devrait prendre sa retraite car elle s’est davantage préoccupée de restaurer l’autorité de l’Etat que d’énoncer des droits nouveaux pour le citoyen. Il suffit de citer quelques faits : omnipotence du chef de l’état, prééminence de l’économie sur la politique, déliquescence de la représentativité …  etc  ce qui entraîne la défiance des citoyens envers la politique. Il faut donc passer  à la 6ème car la 5ème se meurt. Et pour cela, pour associer les citoyens il faut une CONSTITUANTE.
Une Constituante est une assemblée qui a pour fonction d’établir une constitution. Elle consiste en une réorganisation des institutions et des lois, jugées défaillantes. Son principe correspond à une réaffirmation de la volonté populaire, alors confisquée.  Mouvement démocratique et rassembleur, une Constituante nécessite l’organisation d’une Assemblée Constituante pour établir  de nouveaux textes. Ainsi, suite à la réunion des Etats-Généraux en 1789, la première Assemblée Constituante française permit l’adoption d’une première Constitution, d’une déclaration des droits de l’homme et du citoyen et la fin progressive des privilèges. Elle signifie, plus particulièrement, l’exercice du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, en restaurant la séparation des pouvoirs, la démocratie. Elle vise, de façon universelle, à redonner au peuple la maîtrise de son destin.
Georges MARTEL
REFERENDUM POUR UNE ASSEMBLÉE CONSTITUANTE                                                                                                   Le système représentatif traverse une crise profonde. Il nous faut nous organiser devant la parodie de démocratie. Le pouvoir doit revenir au peuple ! N’attendons pas demain, c’est maintenant qu’il faut prendre en mains notre destin pour construire une République digne de ce nom, avec un parlement bafoué et vassalisé qui signe un blanc seing au pouvoir en place. Des initiatives sont prises par des associations, des collectifs et de nombreuses suggestions sont avancées. Jaurès disait : « Instituer la République, c’est proclamer que des millions d’hommes sauront tracer eux-mêmes la règle commune de leur action ; qu’ils sauront concilier la liberté et la loi, le mouvement et l’ordre. La République est un acte de confiance et d’audace ». C’est pourquoi nous adressons un appel à toutes celles et ceux qui veulent changer de République. Nous appelons toutes celles et ceux qui, comme nous veulent retrouver les jours heureux, la solidarité et la liberté, Nous demandons la mise en place d’un référendum national préparé par des Etats Généraux, des assemblées délibérantes renforçant la citoyenneté pour rédiger une Constituante.                                                                              Pétition à signer sur le lien : https://www.petitions.fr/refereundium_pour_une_constituante
LE LIVRE DU MOIS :  Les voraces,  lES eLITES ET L’ARGENT SOUS mACRON   de VincentJAUvERT Jamais sous la Ve République les élites qui dirigent notre pays n'ont été aussi riches et obnubilées par l'argent. Après deux ans d’enquête, Vincent JAUVERT révèle les mœurs de ces élites si voraces qui ont pris le pouvoir dans le sillage du nouveau président de la République. Il décrit leur course à l'argent, leurs campagnes en coulisses pour dissimuler leurs véritables revenus et leurs conflits d'intérêts.
Rédaction/Contact   Jean Combasteil- Gilles Madec- Georges Martel –Daniel Soularue
                                 cag19@orange.fr


Imprimé par nos soins       

vendredi 26 avril 2019

Samedi 20 avril 2019 : film débat "Depuis Mediapart"


FILM «  DEPUIS MEDIAPART » 
En présence de la réalisatrice MARUNA KAPLAN de MACEDO SAMEDI 20 AVRIL à 14 H au VEO TULLE


En installant sa caméra au coeur des locaux de la rédaction du journal en ligne Mediapart, avant, pendant et après l’élection présidentielle française de 2017, Naruna Kaplan de Macedo a pu suivre le quotidien de celles et ceux qui y travaillent. Sur fond de dossiers comme l’affaire Baupin, les Football Leaks, les financements libyens, le film nous donne à voir comme jamais les coulisses d’un certain journalisme d’investigation.


« Mon film Depuis Mediapart est le fruit d'une confiance accordée par la rédaction de ce journal. Ici, une séquence exclusive nous ramène aux sources de l'affaire Baupin. J'ai ainsi pu filmer la rédaction pendant la campagne (vous vous souvenez, celle où rien ne s'est passé comme prévu!) mais aussi pendant ses enquêtes (Football Leaks, financements libyens...) Quand j'ai commencé mes repérages, une journaliste, Lenaïg Bredoux, que je ne connaissais pas encore (et qui me connaissait encore moins) enquêtait sur Denis Baupin. Je lui ai demandé si je pouvais suivre les derniers pas de son enquête et sa publication. Elle a accepté avec une absolue générosité, qui encore aujourd'hui m'émeut. »
Naruna Kaplan de Macedo
Ce film est proposé par PEULE ET CULTURE et CAP A GAUCHE 19 sy associe bien volontiers.